Acerca de

Arbre d'eucalyptus

Haubanage

Parmi les actions préventives aux risques de rupture, l’haubanage reste une des méthodes les plus fiables ; il évite les tailles drastiques, minimise les risques des cassures ou des déchirures des branches charpentières et des arbres dits multi-troncs (cépées).

 

Il s’agit du soutien ou consolidation d’un houppier présentant des défauts de structure, (point de faiblesse mécanique) tels que des fourches a écorce incluse, des cavités ou des plaies. Cela peut démontrer un danger pour l’arbre et ses environs. Il existe deux catégories de système d’haubanage, le dynamique et le statique.

Haubanage dynamique

Ce sont des cordes souples en polyester, pour avoir le maximum d’élasticité qui permettent que les branches continent à bouger et à fabriquer le « bois de réaction » (une sorte d’auto-protection naturelle de l’arbre envers les contraintes que lui sont imposées, le vent, le déséquilibre de son port, les cassures dues aux torsions des fibres du bois.)

Haubanage statique

Cette catégorie d’haubans est beaucoup plus rigide, avec l’utilisations des câbles en acier pour les cas délicats avec un risque de rupture très élevé. Contrairement au polyester les câbles en acier vont immobiliser les mouvements naturels de la branche. D’autre part ce système est bien adapté pour des inclusions déchirées, fissurés ou ouvertes avec présence de nécroses ou pourritures prononcées, fragilisant la biomécanique de l’arbre.

 

Dans les deux cas de figure un besoin d’ajustement du matériel pour chaque arbre, ainsi que d’autres réflexions seront indispensables par exemple : diamètres des sangles de protection pour éviter les étranglements précoces de la branche haubanée, choix du câble acier ou corde polyester adapté à la charge de rupture, résistance du point d’attache ainsi que d’autres détails sont à tenir compte.

 

Un suivi régulier sur le long terme sera de grande importance comme : contrôles des tensions, l’aspect visuel, la résistance des textiles et d’autres matériels seront indispensable, idéalement un contrôle est établi 3 à 5 ans depuis la mise en place du système. Les éléments naturels comme les rayons UV, la chaleur, la pluie, la neige, le froid ainsi que l’évolution de l’arbre, peuvent altérer la fiabilité des haubans. Ainsi l’estimation de vie pour un changement du système d’haubanage est en moyenne de 8 à 10 ans suivant l’usure.